Moments d’échanges

Moments d’échanges, de 9h30 à 13h, le samedi matin

Table ronde n°1 :

Le thème : « Identification géographique, outil de mondialisation positive »


Contre l’uniformisation alimentaire,
Pour la valorisation des cultures gastronomiques du monde !

Identification géographique (IG) des produits alimentaires… Traduction tangible de la culture de l’origine et de l’identité, cette démarche qui est née en Europe du Sud et plus particulièrement en France, s’est – depuis 1992 – élargie à l’ensemble de la communauté européenne. Elle intéresse aujourd’hui des groupes de producteurs en Afrique, en Asie, et même dans des pays du nouveau monde qui, tels les USA ou le Canada, ont la culture de la marque… et s’opposent sur ce point à l’Europe, dans le cadre des négociations internationales.
Pourquoi ? Comment ?
L’ONG oriGIn, qui représente quelques 400 associations de producteurs et autres institutions liées aux IG de 40 pays, fait entendre la voix des producteurs dans le cadre des négociations européennes et internationales, met en place des échanges et partenariats entre identifications géographiques.

Intervenants,

  • Christian AMBLARD, Délégué général du Syndicat du Pruneau d’Agen (IGP), membre du comité exécutif d’oriGIn monde
  • Elizabeth BARHAM, Fondatrice et Directrice de l’American Origin Products Research Foundation
  • Leo BERTOZZI, Représentant de l’AICIG (Associazione Italiana Consorzi Indicazioni Geografiche),
  • Pat KOLE, Vice-Président de l’Idaho Potato Commission
  • Philippe MONGONDRY, Responsable du Master Food Identity – Groupe ESA, Ecole Supérieure d’Agriculture d’Angers
  • Claude VERMOT-DESROCHES, Président d’oriGIn section France et Président du CIGC, Comité Interprofessionnel de Gestion du Comté

Table ronde n°2 :

Le thème : « Au sein des Identifications géographiques, l’Appellation d’Origine :
Une démarche qui s’inscrit dans le temps … mais pourrait bien ne pas être éternelle…


Faut-il se battre pour la différenciation, contraintes à l’appui, ou assouplir les disciplines de      production pour satisfaire le marché ? Comment rester crédible vis à vis du consommateur ?

L’Appellation d’Origine, constitue parmi les indentifications géographiques, le cadre le plus exigeant. Elle s’appuie sur un lien très fort établi entre des productions alimentaires et leur terroir et sur une notoriété reconnue. Elle permet leur développement économique, cahiers de charges à l’appui.
Des contraintes qui sont jugées trop strictes par certains au vu du contexte concurrentiel ou légitimes pour d’autres dans leur souci de différentiation.

Si les IG sont contestées par les pays du nouveau monde, l’Appellation d’Origine ne semble pas franchement défendue par la Commission Européenne soucieuse de simplification de ses signes d’origine.
Comment les Appellation d’Origine peuvent-elles résister ?
Quel rôle jouent les disciplines de production dans le développement économique des produits d’Appellation d’Origine ?

Intervenants,

  • Elizabeth BARHAM, Fondatrice et Directrice de l’American Origin Products Research Foundation
  • Charles DEPARIS, Président de l’Association des 3 fromages AOP de Basse-Normandie
  • Jean-Luc DAIRIEN, Directeur de l’INAO
  • Anne-Marie GRANGER-GODBOUT, PDG du CARTV, Conseil des appellations réservées et des termes valorisants, « cousin » québécois de l’INAO
  • Agathe LETELLIER,Productrice de Calvados

Tables rondes animées par Eric Roux, journaliste, créateur et animateur de l’observatoire des cuisine populaires.

Un thème qui se traduira pour le grand public par une approche : « Cambremer cuisine le monde »
Beaucoup de (beau) monde dans les ruelles de ce petit village !


> Télécharger la synthèse de la table ronde 2014